Imprimer

           NEWSLETTER - NOVEMBRE 2017

 

 

LA  VIERGE MARIE PLEURE ENCORE...

 

« Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parait un cheval blanc. Celui qui le monte s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.(...) Son nom est le Verbe de Dieu (...) De sa bouche sort une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant.  Il a sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs » Apocaplypse 19-11,16

Croyez-vous vraiment que les événements se passeront ainsi ? Croyez-vous vraiment que« lacolère de Dieu se révèlera du haut du ciel contre toute impiété et contre toute injustice des hommes qui, par leur injustice, font obstacle à la vérité », comme dit Paul aux Romains ? (Rm 1,18). La parole de Dieu inspirée à St jean dans l'Apocalypse ne serait-elle qu’allégories ou images poétiques ? Pourquoi cette Parole resterait elle fermée définitivement à nos commentateurs d'Eglise ? L’Esprit aurait-il oublié de les éclairer sur la révélation faite à St Jean ?

Pourtant en 1846, la Vierge à la Salette est venue nous expliquer ces Paroles énigmatiques. Nous devrions encore de nos jours nous étonner que pendant l’apparition : « La Belle Dame » qui était assise, la tête dans ses mains, avait la poitrine secouée de sanglots ! En effet, les yeux de Marie à La Salette sont remplis d'une immense tristesse : « Elle a pleuré tout le temps qu'elle nous a parlé, affirmera Mélanie ; j'ai bien vu couler ses larmes ». La dame leur dit : « Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée de laisser aller le bras de mon Fils ; il est si fort et si pesant que je ne puis plus le retenir.Depuis le temps que je souffre pour vous autres ! Si je veux que mon Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de le prier sans cesse (...) "Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder " : C’est ça qui appesantit tant le bras de mon Fils. Après avoir parlé de récoltes désastreuses dues aux péchés des hommes, elle ajoute : « S’ils se convertissent, les pierres et les rochers se changeront en monceaux de blé » Elle termine ainsi : « Allons, mes enfants, vous ferez bien passer ce message à tout mon peuple ».

Comme en 1846, Marie continue à sangloter en 2017 de l’infidélité de la France qui met Dieu au dernier rang. Bergers et laïcs, nous laissons la République glisser dans l’apostasie de manière "apaisée". Nous subissons la grande tentation de nous laisser endormir par l’esprit du monde par des compromis qui entretiennent une fausse paix entre les hommes en sacrifiant la vérité. Or, l’Esprit Saint, esprit de vigilance, veut nous faire tenir ensemble Amour et Vérité.

En son temps, Paul VI nous avais averti que l’ennemi, séduisant intellectuellement, cette « fumée de Satan », s’était introduit dans l’Eglise. On doit reconnaitre que l'esprit du monde est bel et bien entré dans l'Eglise, l'esprit de l'Antichrist ni plus ni moins. Car qui est antichrist ? Celui qui ne confesse pas Jésus-Christ venu dans la chair, nous dit St Jean. Or nous observons la tendance croissante de l’humanité à tirer de son propre sein sa suprême providence. L’homme avec son cortège de dogmes de plus en plus humains veut s’affranchir du Christ, notre seul rédempteur. Sous prétexte que l’incarnation du Christ fait de nous des serviteurs de l’humanité, la foi des fidèles en Jésus, sauveur, vivant en agissant, se refroidi. On se passe volontiers de la prière, des sacrements, de l'assemblée dominicale. Le projet des Lumières se réalise peu à peu sous nos yeux endormis : Celui d'un société et d'une religion sans Dieu.

Or, il nous suffit de comprendre ceci : le Christianisme, c’est le Christ. Non vraiment ce n’est rien d’autre. En Jésus-Christ nous avons tout : « Merveilles des merveilles », Il est l’Alpha et l’Oméga, le « Seigneur des seigneurs », le « Roi des rois ». « Parole des paroles » en Lui, Dieu Père nous a tout dit. Pour que Marie ne pleure plus il suffirait que chaque baptisé proclame que Christ est la réponse à tous nos problèmes dans l’ordre temporel et spirituel, et agisse en conséquence ! « Vousêtes dans le monde, dit Jésus, mais vous n'êtes pas du monde »Jean 17, 14

Demandons au Saint Esprit d'être l'anti-virus de notre âme ! Dans la veille et la prière nous pourrons détecter les fausses bonnes idées distillées par l’esprit du monde et garder les yeux de notre coeur fixés sur le Christ qui vient nous sauver !

 

    Le Conseil d’Alleluia-France

 

LES SORTIES DU ROI

  POUR UNE NOUVELLE EVANGELISATION DE LA FRANCE...

" LES SORTIES DU ROI "

NOUS SOUTENIR

Les partenaires