Imprimer

           NEWSLETTER - OCTOBRE 2014

 


Dons et Charismes…



Moïse, s'adressant à Josué, proclama avec force:« Serais-tu jaloux pour moi ?  ... Puisse tout le peuple de Yah n’être que des prophètes, parce que Yah aurait mis sur eux son Esprit ! » Nb.11, 29...

Puisse tout le peuple recevoir l'Esprit de Dieu !

Car en mourant sur la croix, Jésus a remis l’Esprit au Père, afin que le Père nous le donne : « Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus d’une puissance venue d’en haut » Luc 24, 49.  Ainsi les apôtres demeurèrent à Jérusalem dans l’attente de la promesse du Père : « Et tous furent remplis d’Esprit Saint, et ils se mirent à parler en d’autres langues, selon que L’Esprit leur donnait de prononcer » Ac.2, 4.

Dès notre baptême l’Esprit Saint nous remplit de ses sept dons : la crainte, la piété, la science, la force, le conseil, l’intelligence, la sagesse, et nous pouvons appeler Dieu Abba.  Ces dons, qui sont personnels, pour notre propre édification, animent des vertus, au nombre de sept. Trois vertus théologales ( Foi, Espérance, Charité )
et quatre vertus morales ou cardinales, pour la vie de chaque jour ( Tempérance, Force, Justice, Prudence ). Ces vertus assurent notre croissance personnelle car elles nous conforment à la vie divine, pour vivre comme le Christ, et faire le bon plaisir du Père.

L'Esprit Saint peut aussi, selon sa volonté, distribuer des Charismes : dons gratuits de Dieu, donnés librement par le Saint Esprit à chacun, en vue de la construction de l’Eglise, pour le bien des personnes, et pour les besoins du monde (1 Cor.14, 1-5).

Après la pentecôte, en Actes, 4, 29-31, Pierre, Jean et les frères persécutés, élevèrent la voix vers Dieu : « "Et maintenant Seigneur, donne à tes serviteurs d’annoncer ta Parole avec une entière assurance, alors que tu étendras la main pour qu’il se fasse des guérisons, et des signes et des prodiges, par le Nom de ton saint serviteur Jésus ! " Et quand ils eurent prié, le lieu où ils se trouvaient assemblés fut ébranlé ; et ils furent tous remplis du Saint Esprit et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance. » Ac.4, 29-31. Dieu  répond à cette prière fervente par une deuxième pentecôte, une effusion de l’Esprit Saint qui ouvre les cœurs des apôtres aux charismes.

Tous les charismes nous font participer à l’œuvre divine dans l’Eglise. Marie la première, immaculée dès sa conception,  vivait des dons de l’Esprit Saint et aussi des charismes. « Le don fondamental qu’elle reçoit pour le service que Dieu lui confie et la mission qui est la sienne, c’est la maternité divine. Ce charisme est antérieur à tous les autres charismes de la nouvelle Alliance… En ce sens, tous les charismes découlent de ce charisme premier » Père A. Bandelier.

Du cœur transpercé de Jésus viennent tous les dons et charismes qui ont édifié la primitive église, et continuent de le faire en la renouvelant. Car le plus grand des charismes est la Résurrection de Jésus. Manifestation par excellence de la puissance de l’Esprit Saint, Esprit de vie éternelle, sur lequel l’ennemi n’a aucun pouvoir. De même, le Père, par le Sang de l’Agneau offert, veut faire de notre âme cette nouvelle terre toute spirituelle qui transfigurera nos corps en corps glorieux, comme celui de Jésus. Là est le plus grand des charismes de l’Esprit Saint, la toute puissance de l’Esprit sur la chair, qui découle de la Résurrection  du Christ !

« Etant le miracle par excellence, la Résurrection est comme la mesure et le modèle de tous les autres miracles. C’est à partir d’elle et en elle que nous pouvons saisir pleinement le sens et la valeur de tout l’ordre charismatique en terre chrétienne. La Résurrection du corps du Christ nous indique clairement que l’ordre charismatique n’a pas seulement une valeur passagère, mais qu’elle est ordonnée à une valeur éternelle, toute relative à celle de la vision béatifique, et lui permettant de rayonner visiblement. D’autre part, puisque la Résurrection du corps de Jésus est la gloire du Père dans sa plénitude- celle-ci ne s’achève que dans le corps glorieux du Christ- on doit affirmer que l’ordre charismatique est éternel, réalisant cette gloire plénière de Dieu. Tout charisme semble donc avoir un lien avec la gloire de Dieu, et donc d’une certaine manière, il la préfigure et l’annonce lorsqu’il se réalise ici-bas dans l’Eglise militante » Père M-D Philippe.

En ces temps mauvais où nous sommes, l’Esprit Saint touche des hommes : « En eux reparaîtront, sous une forme adaptée aux conditions nouvelles de la vie de l’Eglise, les grâces charismatiques qui furent élargies aux premiers chrétiens. Ces venues du Saint Esprit dans l’Eglise, ces visites du Saint Esprit, pourront se borner parfois à des secours miraculeux. Mais, le plus souvent, les manifestations charismatiques de l’Eglise ne seront que le signe extérieur, le contrecoup sensible d’une effusion surnaturelle incomparablement plus précieuse encore de grâce et de sainteté » Cardinal Charles Journet.

Pour la gloire du Père laissons-nous renouveler par l’Esprit Saint « qui nous conduira dans la vérité tout entière » car il nous conduit dans le Christ !

 

                                                         Le Conseil d’Alleluia-France 

  

NOUS SOUTENIR

Les partenaires