Pentecôte 2020 : persévérons dans le cœur à cœur !

367

Le titre de notre news pour ce carême 2020 était : « Garde Jésus dans ta maison ». Quelques semaines plus tard le surgissement du confinement lui donnait une résonance prophétique. Nous avons en effet été « obligés » de garder Jésus dans notre maison pour tenir bon dans cette épreuve. Pendant 40 jours nous avons vécu jour et nuit avec le Christ. Nous avons mangé avec lui, médité et écouté sa Parole en direct. Nous avons accueilli ses confidences et surtout Jésus nous a redit combien il nous aimait pour nous-mêmes et pas pour vos activités intérieures comme extérieures. Toutes nos activités sont tombées au point mort, sauf la vie de notre cœur au contact de son Cœur doux et humble. Ecoute et adoration pendant six semaines !

C’est cela la pentecôte d’amour que nous attendions depuis tant d’années ! Car Jésus a soufflé sur nous chaque jour et notre cœur a commencé une lente et profonde transformation dans la force et la douceur de l’Amour de Dieu. L’Esprit Saint a rempli peu à peu notre Cœur. Plus rien ne nous dérangeait, plus de stress, plus d’obligations, plus de réunions, plus de déplacements, nous avons profité à fond de la présence du Christ chez nous ! Même la nuit Jésus veillait à nos côtés !  Nous avons été seuls en tête à tête, en cœur à cœur avec Lui.

L’amour de Jésus a eu le temps de mettre du baume sur les blessures qui n’avaient plus le temps de guérir. L’amour de Jésus nous a appris à relativiser les événements qui restaient non assumés ou qui alourdissait la barque fragile de notre vie au milieu des tempêtes qui se succèdent forcément.  Dans ce calme, nous avons appris à attendre car la barque était immobile. Or attendre avec Jésus, ce n’est pas perdre son temps, c’est gouter comme le Seigneur est bon et être disponibles à son vouloir !

Or, souvenons-nous des dernières paroles de Jésus, juste avant l’ascension : « Alors, au cours d’un repas qu’il partageait avec eux, il leur enjoignit de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’y attendre ce que le Père avait promis, « ce que, dit-il, vous avez entendu de ma bouche : Jean, lui, a baptisé avec de l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés sous peu de jours. » (…)  Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » Actes 1,4-8

Frères et sœurs, ce temps que nous vivons est unique, nous le sentons ! Ne sortons pas trop tôt de ce saint   » Théophinement  » dans lequel Dieu nous a plongés ! Demeurons dans Son Amour ! Car Dieu va faire de grandes choses, mais pas comme nous l’avions imaginé. On nous dit que demain sera très diffèrent…Oui il sera car ce sont nos cœurs que Dieu aura eu le temps de transformer si nous le laissons faire ! Et si chacun de nous est ainsi transformé c’est toute l’Eglise qui sera renouvelée. Nos assemblées vont retrouver la ferveur de ceux qui ont entendu battre le Cœur de Jésus et du Père dans leur onction d’Amour !

Frères et sœurs, le Seigneur nous prépare à une nouvelle effusion de son Saint Esprit plus que jamais.  Persévérons dans la prière durant ce mois de mai avec Marie, unis à toute l’Église !

« C’est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage ! »  Galates 5,1

Alléluia ! Feu et lumière qui resplendit sur la face du Christ : resplendit sur moi et ma famille !

Le Conseil d’Alleluia-France.