Lettre ouverte à mon évêque

5163

Nous voulons nous battre avec vous !

Monseigneur, et « MesSeigneurs » ,

C’est avec respect mais avec colère que je m’adresse à vous.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’Assemblée Nationale a fait adopter dans la nuit du 1er Août à 3h30 du matin, l’amendement n° 524 permettant à toute femme de mettre fin à une grossesse jusqu’au dernier jour du 9ème mois sous couvert de « détresse psycho-sociale ». Un silence assourdissant entoure ce vote, une absence totale de réaction devant ce qui est ici-même un infanticide légal. Un meurtre légal.

C’est insoutenable. Insupportable.

C’est en tant que Chrétien, père de quatre enfants que je vous demande de faire quelque chose ENSEMBLE contre le massacre des innocents. Ce massacre a commencé en 1975. Avec mon épouse, nous sommes intervenus auprès des évêques pour dénoncer une politique de cliquet qui irait jusqu’à l’abattoir des bébés. Vous avez souri à l’époque avec une pieuse condescendance ! Vous avez refusé de nous entendre dans notre cri prophétique. Alors aujourd’hui, écoutez-nous !

Nous voulons nous battre « MesSeigneurs » ! Avec la prière et la pénitence, publiquement, en repentance ! Car il s’agit d’une loi publique qui demande une repentance publique ! Sinon nous allons tous mourir de la conception/naissance et jusque dans notre vieillesse ! Or vous dormez, et les catholiques dorment avec vous !

Avant d’être nommé comme « Monseigneur », auriez- vous signé une allégeance envers l’Etat de ne jamais vous opposer à la politique de contrôle des naissances ? Désormais nous prenons le droit de le penser devant votre peur irraisonnée de l’Etat !

Nous voulons nous battre avec vous, et imaginer un vrai combat spirituel en public pour la vie ! N’avez-vous pas reçu le pouvoir des clés ? Le pouvoir de lier et de délier ? Ou bien ne les avez-vous pas reçus ? Sommes-nous baptisés ou pas ? Avec tous vos prêtres nous voulons voir publiquement votre colère ! Les moyens de la pénitence sont infinis quand on se dit disciples du Crucifié : appel à la prière partout devant les préfectures, entrer en repentance en déchirant vos habits de « prince de l’Eglise », renoncer à votre titre de « Monseigneur » (ce qui vous simplifierait la vie), des temps d’adoration, de pénitence, de jeûne communautaire dans toutes les paroisses contre les lois de mort, prière de libération sur les hôpitaux qui avortent, les prêtres peuvent enseigner et lire l’Evangile de la vie en public, sur les places de marchés entourés de priants, un front commun des morales religieuses contre cette loi infanticide, repentance de tous les évêques à Lourdes, manifestation de repentance et de réparation par toutes les femmes catholiques, le rosaire de Fatima en public.. Que sais-je, nous voulons une dénonciation et une repentance publiques ! Cherchez et vous trouverez !…

Nous voulons nous battre par la prière et la pénitence, avec l’Evangile comme étendard ! J’ai connu le père Jerzy Popieluszko à Varsovie et son chemin de Croix ! Voilà notre chemin, il n’y en a pas d’autre pour le salut de nos enfants, de notre civilisation ! Et si comme Jerzy il faut mourir pour la vie, alors mourrons !

On ne peut pas continuer à s’élever contre le Père et Créateur d’une façon aussi méprisante et orgueilleuse et rester muets. On arrive à un taux de destruction de l’être humain et de la création jamais vu dans l’histoire. Et le pire, édifié sur des lois et protégé par la charte des « droits humains » !  Tuer est-il un droit, et vivre un délit ? Le mal s’appelle-t-il bien et le bien mal ?

Ne nous endormons pas ! Réveillons-nous dans la prière, la pénitence, comme Marie le demande à la France à Lourdes ! Sinon la violence faite aujourd’hui au Liban, nous submergera TOUS ! Et si ma colère était celle du Père qui gronde en moi ?

La France est une terre catholique, où Marie est venue nous révéler son nom : IMMACULÉE CONCEPTION ! Alors ne cherchez plus en théologie : dès la conception Marie était Marie et avec elle, nous sommes hommes et femmes, dès notre conception ! L’Etat français, foule aux pieds tous ces fondements chrétiens, toute la morale chrétienne, il bafoue nos origines pour laisser place au chaos et à la destruction de l’être humain. Pendant ce temps, vous applaudissez le responsable qui préside à cette barbarie aux Bernardins, à Paris !

Le salut vient du Christ et donc passe par le Peuple de Dieu, son Corps ! Nous proclamons que le temps n’est plus aux synodes passe-partout et à la parlotte des réunions, mais le Peuple de Dieu, fidèle aux commandements, vous demande : pénitence, pénitence, pénitence pour ne pas avoir déchiré vos vêtements à l’annonce de cette nouvelle barbarie légale, du 1er août 2020. Oui, c’est urgent désormais, nos consciences doivent se réveiller ! Nous voulons nous battre avec vous « MesSeigneurs » !

Réveillez-nous pour la pénitence et la prière pour la restauration de la Vie, de la famille !

Si nous ne crions pas, qui criera ? Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende…

Dans l’attente d’une réponse, recevez, Monseigneur (!) ma prière et ma colère pour la faire vôtre !

Monsieur Patrick Scherrer

PS : Appel de saint Jean Paul II aux familles aux familles le 7octobre 1979 à WDC