L’Or

253

« Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ». Mc 12,17

Cette Parole de Christ claque comme un coup de fouet ! Les commentateurs modernes y ont vu la séparation des pouvoirs spirituels et civils. Pourtant, il s’agit dans un premier temps d’une question de monnaie et de fiscalité posés par des chefs Juifs à Jésus. Prenons donc le temps de parler de monnaie de manière spirituelle.

L’or parcourt la Bible du début à la fin ! Dès le début de la Genèse, au moment de la Création des fleuves, Dieu dit : « le premier fleuve s’appelle le Pishone, il contourne tout le pays de Havila où l’on trouve de l’or. – et l’or de ce pays est bon » Gn 2, 11. La parole de Dieu est comme un feu ! Dès la création Dieu montre que l’or du pays est bon et cela pour qu’il devienne la monnaie universelle facilitant les échanges entre les hommes, pendant des millénaires… jusqu’en 1971.

A la fin du livre de l’Apocalypse, il est écrit : « La ville est d’or pur, d’une pureté transparente. » et « La place de la ville est d’or pur d’une parfaite transparence ». Ap, 21. La place de la ville n’est-t-elle pas le lieu des échanges ? Dans la prophétie de Daniel, le fils d’homme apparait vêtu de lin et les reins ceints d’une ceinture d’or. Tous Les vases précieux du temple sont en or et en argent. L’or d’Ophir était fameux. Isaïe écrit que le Seigneur rendra les mortels plus rares que l’or fin d’Ophir. « La maison de Jacob est remplie d’or et d’argent, on ne peut compter ses trésors ! » Is 2,7. Moïse placera un autel d’or au milieu de la tente de la rencontre sur lequel sont disposés les parfums et l’huile d’onction.

En parcourant la Bible, nous voyons que Dieu a donné à sa créature l’or et l’argent comme monnaie unique pour tous les hommes, mais à une condition : tout l ‘or et l’argent appartiennent au Seigneur de l’univers ! En effet « beaucoup ont été victimes de l’or » Sir 31, 6. Pour les faux dieux en or et en argent « le Seigneur a créé une fournaise pour l’argent et un fourneau pour l’or afin d’éviter à l’homme toute souillure ! » Siracide

Dans ce contexte, les juifs demandent à Jésus s’il faut payer l’impôt à César et Jésus leur répondit : « Montrez-moi un denier *. De qui porte-t-il l’effigie et l’inscription ? De César, répondirent-ils ». Luc 20,24. Or les monnaies juives n’ont jamais eu d’effigie, car seul l’homme est l’effigie de Dieu ! La monnaie de César est donc d’une part une idolâtrie et d’autre part une fausse monnaie car pour payer ses dettes de campagne, César trafiquait la teneur en argent de ses monnaies en baisse constante avec le temps.

Prenons conscience que les Juifs en questionnant sur l’effigie de César, soulignaient la mise en tutelle politique de leur pays, signe de leur esclavage intérieur, puisqu’ils refusaient la Parole du Messie qui les aurait libérés.  C’est le sens de la réponse du Christ : « Rendez à Dieu ce qui est à Dieu » si vous voulez être libres !

Pour notre époque en pleine crise économique, alors que la planche à billets tourne chaque jour, la Parole de Jésus à propos de la monnaie est pleine d’enseignements pour notre avenir : falsifier une monnaie, en sortant de l’or et de l’argent, c’est perdre sa liberté économique. De même que vouloir abolir les nations au profit d’un projet de Babel imaginaire, c’est aussi perdre sa liberté. Et enfin, l’essentiel :  renoncer à la Royauté de la Parole de Dieu pour se gouverner dans tous les domaines selon des principes humains, c’est comme conduire une voiture sans volant !

« Aussi vous exultez de joie, même s’il faut que vous soyez affligés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d’épreuves ; elles vérifieront la valeur de votre foi qui a bien plus de prix que l’or – cet or voué à disparaître et pourtant vérifié par le feu –, afin que votre foi reçoive louange, gloire et honneur quand se révélera Jésus Christ. Lui, vous l’aimez sans l’avoir vu ; en lui, sans le voir encore, vous mettez votre foi, vous exultez d’une joie inexprimable et remplie de gloire, car vous allez obtenir le salut des âmes qui est l’aboutissement de votre foi. » Jn 15, 5. 

Puissance et Gloire au Messie Jésus de Nazareth !

 Le Conseil d’Alleluia-France.

* Le denier est une pièce en teneur d’argent. Les ouvriers agricoles recevaient couramment un denier pour une journée de 12 heures de travail – Mt 20, 2