Les tribulation passées, présentes et à venir.

965

Jésus nous prévient : « Vous aurez à entendre parler de guerres et de bruits de guerre : voyez ! n’en soyez pas troublés, car il faut que tout arrive ; mais ce n’est pas encore la fin. En effet on se dressera nation contre nation, royaume contre royaume, et il y aura des pestes, des famines et des tremblements de terre par endroits : tout cela est le commencement des douleurs. » Mt 24,6-8

Jésus dans ce passage énonce clairement que le hasard n’existe pas pour expliquer les pestes, les famines, les tremblements de terre : Il y a nécessité de se convertir à l’Evangile d’Amour de Jésus, de le reconnaître comme le Seigneur de nos vies, de la planète et l’univers. La tribulation arrive dans les âmes tant qu’elles ne reviennent pas à la place que Jésus leur assigne dans son Cœur, tant que les choix de l’humanité vont à contre sens des commandements.

« Et à cause des progrès croissants de l’iniquité, la charité d’un grand nombre se refroidira. Mais qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé ». Mt 24-12,13.

La tribulation arrive quand nous plaçons notre foi, notre espérance, notre amour dans notre situation matérielle, l’argent, le pouvoir, au lieu de l’Amour fraternel en Christ et l’obéissance à la Parole de Dieu. La Paix, l’Amour nous sont donnés comme cadeaux quand nous livrons notre vie entre les mains du Sauveur, quels que soit nos avoirs, notre douleur et les événements.

La tribulation arrive quand les lois imposent de favoriser contraception, avortement, euthanasie et qu’elles ne favorisent plus le respect des corps qui sont les nouveaux temples du Saint Esprit et cela de la conception à la mort naturelle.

La tribulation arrive quand le législateur vote des lois contraires à la conscience et aux commandements de l’Alliance de l’humanité avec son Créateur. La paix sera donnée aux hommes quand ils honoreront le commandement d’Amour du Seigneur en tout temps et en tout lieu.

La tribulation arrive quand des hommes politiques se prennent pour Dieu ou pour des sauveurs indispensables à leurs peuples ; quand la créature – comme dans le transhumanisme – se prend pour le créateur de la vie, de la nature, de la création.

La tribulation commence quand les philosophes proclament que Dieu est mort. Seul le Père est source de l’Amour, alors ils suppriment l’Amour comme hypothèse de départ de leur pensée.

Les tribulations de l’humanité ont atteint un paroxysme au moment des épidémies. Tous les 100 ans, à heure fixe, elles surviennent comme pour stopper un engrenage de guerres, de péchés, d’orgueil bien plus graves. 1520, 1620, 1720, 1820, 1920, 2020, cette répétition comme pour rappeler à une humanité qui tend à le refuser, que Jésus est la Loi universelle et unique pour que l’humanité vive en paix et en plénitude de joie. « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ». Mt 24, 35.

Que dire en 2020 ? La vanité des hommes est à son comble, où avec le transhumanisme, la guerre contre la vie, le mariage, la famille, la créature se rebelle ouvertement contre son Créateur en levant le poing vers le Ciel. Oui l’amour du Christ n’est pas aimé, alors notre train déraille pour nous arrêter dans nos folies. Non pour punir mais pour revenir à Lui. C’est un STOP !

« Tenez-vous donc prêts, vous aussi, car c’est à l’heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme viendra » Mt 24, 44. Dieu seul est notre Force, donc régulièrement nous devons lui redonner notre vie : « Seigneur je te donne ma vie. Je reconnais et je proclame que tu es mon Sauveur, mon Seigneur et mon Dieu. Règne sur ma vie et remplis moi de ton Saint Esprit. Sois adoré Père, Fils et Saint Esprit ! » Amen !       

                Le Conseil d’Alleluia-France