La colère de Dieu contre les atteintes au corps humain

491

« Le Verbe s’est fait chair » Jn 1, 14

A Noël, Dieu a pris un corps dans le corps de Marie. La Gloire de Dieu qui normalement descend du ciel sur le Temple de Jérusalem se déplace alors sur Jésus, Marie et Joseph, petite Trinité sur la terre. Cette même Gloire, après la mort de Jésus en Croix se déplacera en tout corps humain baptisé, formant son Eglise. Nos corps sont ainsi devenus le nouveau temple, la maison du Père et du Dieu trois fois saint sur la terre. Dieu, Père, Fils, Saint Esprit habite notre corps et celui des autres ! Joseph en voyant naître le Verbe en son incarnation, a été rempli du Saint Esprit au point de garder intact son corps et le corps de sa femme jusqu’à sa mort.

« Jésus répondit aux pharisiens : « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai ». Les Juifs dirent : « Il a fallu quarante–six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! » Mais il parlait du temple de son corps. C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite ». Jn 2, 13-22

La bioéthique  non éthique, les scandales sexuels commis par des adultes sur des enfants, la domination violente des hommes sur les femmes, les images pornographiques perverses propagées sur internet polluent l’âme de nos adolescents mais aussi des adultes jusqu’à la violence. Elles ont tous un point commun : le sacré dû aux corps est souillé par l’Ennemi en « abomination de la désolation ».

Jésus, le Verbe, veut nous faire prendre conscience de la gravité des atteintes faites au corps de l’homme, de la femme, de l’enfant, du fœtus, petit corps humain dans le corps de la femme (double sacrilège) ! La colère de Christ devant la souillure du Temple dans l’Evangile est la même aujourd’hui regardant ce manque de respect du au corps dont la parole de Dieu dira : « Ne savez–vous pas que votre corps est le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? » 1 Corinthiens 3.16.

De même que le Temple était sacré, désormais tout corps est sacré, nouveau temple de l’Esprit, temple de l’âme. Si Dieu chasse avec des fouets tous les violeurs du Temple de pierre, qu’en sera-t-il pour corps de l’homme ? « Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. » Mt 18, 6. Luc et Marc mentionnent aussi cette parole car l’Ennemi s’attaque au corps pour atteindre l’âme.

Oui le corps est sacré, car « Nous sommes sanctifiés, grâce à l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps un fois pour toutes » Hebreux 10, 5-10. «  Tu n’as pas voulu de sacrifices ni d’offrandes, mais tu m’as fait un corps » Ps 40.

Le don sacré des corps ne peut se faire que dans le cadre du sacrement de mariage. Et même là, Dieu dit aux personnes mariées « Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères. » Hébreux 13- 4 Oui il faut des dizaines d’année avec l’aide du Saint Esprit pour que maris et femmes apprennent à respecter leur corps. Il y faut beaucoup de prière, de pardon, de confessions, d’eucharisties. Moise, l’homme fort de l’Egypte devenu le plus grand des prophètes, a mis 33 ans pour apprendre l’humilité en s’abaissant au respect de sa femme Tsiporah,(petite oiselle en hébreu). Aussi la Bible dit-elle que Moise, après son mariage, est devenu l’homme le plus humble que la terre ait porté.

« Si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus-Christ d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels, par son Esprit qui habite en vous » Romains 8, 11 Amen !

Le Conseil d’Alleluia-France