Jésus, Seigneur, est Amour et Vérité

296

Le Créateur a donné un « cœur » à tout être humain et au fond de chacun de nous Il a inscrit la conviction que toute vie, toute croissance réclame de l’Amour. Toute blessure a besoin de l’Amour pour guérir, tout lien social est bâti sur l’Amour. Ainsi une plante pour pousser à besoin de chaleur et de lumière. Comment se fait-il que cette sagesse connue des jardiniers, soit à ce point ignorée des philosophes, des constitutions, des politiques ? Comment se fait-il qu’ils n’aient pas reconnu le primat de l’Amour pour donner la Vie et l’entretenir. Les couples déchirés le savent : sans amour la vie est invivable et infernale. Alors pourquoi l’Amour n’arrive-t-il pas à triompher chez les hommes ?

Une parole clé des psaumes donne la réponse : « Amour et Vérité se rencontrent » Psaume 84,11. En effet, sans vérité l’éclosion de l’amour devient difficile. La première vérité est que le Dieu d’Amour s’est fait homme pour nous apprendre à aimer. Quel homme ? Jésus-Christ. Lui et Lui seul est la Vérité et l’Amour. Dès le commencement, le Menteur a réussi à détourner les hommes de l’Amour par un mensonge, en leur disant « qu’ils seraient comme des dieux »… donc sans Dieu ! La reconnaissance du Christ comme notre Dieu, est la vérité fondamentale pour qu’advienne l’Amour car il est la source du véritable Amour :  »Je Suis ». Nous comprenons alors pourquoi l’éclipse du Christ dans la pensée des hommes du jour, conduit à la haine et la violence de toute une société. Le menteur a aussi séduit l’homme en lui faisant croire que toutes les valeurs issues de l’Amour pouvaient être consignées dans des déclarations et des constitutions pour conduire au bonheur de nos sociétés sans jamais parler du Christ ! Comme si on pouvait avoir de l’eau sans source ! Or l’expérience de 2000 ans est patente : parler seulement d’Amour sans adopter Christ comme Seigneur et Vérité de ma vie, nous conduit aux désillusions et à la dépression.

Déjà avec Moise, Dieu a donné à son Peuple ce commandement de l’Amour entre nous avec une seule condition :  mettre l’Alliance avec Dieu au centre de nos vies en l’aimant, en cherchant sa face d’Amour, en cherchant à le connaitre. La parole de Mathieu 22, 36 devient centrale pour la survie de notre humanité.  « Un docteur de la Loi, posa une question à Jésus : « Maître, dans la Loi, quel est le plus grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes » »  Aimer Dieu de tout son cœur, c’est aimer Jésus Fils de Dieu et Fils de l’homme. Dès lors l’amour du prochain devient possible car moi comme mon prochain avons été créés à l’image et la ressemblance du Dieu Amour et par un Dieu Amour.

Certains argumenteront que l’Eglise, Israël, le peuple de Dieu n’ont pas toujours été un témoignage de l’Amour de Dieu. Les scandales dans la hiérarchie ecclésiale, les croisades, etc.. sont bien des offenses à l’Amour par ceux qui s’auto-proclament « témoins du Christ ». Les contre-témoignages à l’Amour au XVIIIème siècle deviennent tellement insupportables que les Philosophes des Lumières ont récusé ce « Dieu » et engagé une révolte ouverte contre ce qui n’était, in fine, qu’un faux dieu. Réfléchissons à cela avant de jeter la pierre aux fils de la Révolution ! Jésus savait que ces contre-témoignages arriveraient dans son peuple et déclare en Marc ch 7 : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : ‘Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. » Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition. ..Vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre. » Comment alors s’étonner que l’Amour ne triomphe pas dans la pensée des hommes si son peuple hypocrite affirme connaître le vrai Dieu alors qu’il n’honore pas son Christ avec le cœur et déshonore en pratique son unique commandement de l’Amour ?

Frères et sœurs, soyons ces témoins de la connaissance amoureuse du Christ avec St Vincent de Paul, l’abbé Pierre, le Curé d’Ars, Thérèse de Lisieux…toute cette nuée de témoins du Christ Amour et Vérité.   Car « L’amour supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais. …Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et l’amour ; mais la plus grande des trois, c’est l’amour. » 1 Cor 13, 7-13    

Le Conseil d’Alleluia-France