Carême 2020 : Garde Jésus dans ta maison !

870

« Soyez sobres, et veillez : car le démon, votre ennemi, tourne autour de vous comme un lion rugissant, cherchant qui il pourra dévorer ». 1 Pierre 5.8.

Actuellement ce « comme un lion » n’est pas un lion en vérité, car seul Jésus est le « LION DE LA TRIBU DE JUDA ». Seul Jésus a le Nom qui puisse nous sauver. Cependant ce prédateur essaie de rugir en dévorant des millions de personnes alors que cela pourrait être évité ! Jésus est venu pour nous délivrer de cet homicide. Ce prédateur-usurpateur témoigne de sa présence au désert dès le commencement du ministère de Jésus et se termine à la Croix par la victoire de Dieu sur le Mal. Mais que faisons- nous de sa Victoire ? Nous savons que de multiples fléaux sont prêts à s’abattre sur l’humanité : bactériologique, atomique, économique, financiers, mais nous oublions le plus grand des fléaux : celui d’oublier Jésus Christ. Le plus grand fléau est de ne pas garder Jésus dans notre maison. Seules la Parole du Christ, sa passion et sa Croix assurent la victoire sur tous les fléaux qui menacent l’humanité. 

Dans ce passage de Luc 11, 25 Jésus nous rappelle qu’il n’y a pas d’alternative dans la vie de tout homme, dans la vie de l’humanité. « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. » Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début ».

Si cet homme avait gardé Jésus dans sa maison, il aurait connu délivrance du prédateur pour une vie de bonheur (Béatitudes). Tous nous connaissons les fléaux bibliques qui ont menacé l’humanité. Seul le Dieu d’Abraham délivrait et guérissait l’humanité. Le peuple de Jacob-Israël a expérimenté qu’en abandonnant la Loi des 10 commandements, il perdrait contre ses ennemis. Seul le respect de l’Alliance apportait aux Hébreux victoire et bonheur.

« Voici que votre maison va vous être laissée déserte. Je vous le dis, en effet, désormais vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur.» Mat 23,38-39- Notre Seigneur laisse déserte la maison pour ceux qu’ils ne l’ont pas accueilli. Même chose pour l’Eglise, pour chaque pays et pour chaque chrétien.

Nous devons tout à Jésus et ce dans tous les domaines de vie, pour l’unique et bonne cause que seul Jésus a le Nom qui puisse nous sauver. Jésus seul a pleinement accompli la Loi des 10 commandements, parce qu’il est la Loi vivante elle-même. Jésus envoie son Esprit Saint à ceux qui le lui demandent. Son Esprit est force et libération pour accomplir la Loi et par surcroît nous délivrer du prédateur qui menacent nos corps et nos âmes ! Oui le carême 2020 est là pour nous rappeler que toute notre vie est un temps de combat spirituel pour garder Jésus et son Esprit dans notre maison :

« Enfin, puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes…ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. » ph 6, 10-18

Restons sans cesse dans le regard du Christ sauveur et libérateur. Il a vaincu le monde ! Veillons et prions sans cesse dans notre maison sur sa présence lumineuse et bienheureuse.      

 Le Conseil d’Alleluia-France