vendredi, 25 novembre 2011 12:09

Newsletter N°78

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Gloire au Verbe

Télécharger en pdf





Concrètement la Sagesse de Dieu s’est exprimée  en Hébreu et l’Esprit « désire ardemment » que nous écoutions la Sagesse telle qu’elle a été écrite : en Hébreu car le Verbe s’est fait Juif !

Isaïe nous enseigne : « Dés le commencement, j'annonce la fin de toutes choses » Is.46,10. Si Abraham s'est réjoui à la pensée de voir le Jour du Fils de l'homme (Jn.8,56), que dire de Moïse qui a été le premier et le seul à recevoir le Nom de Dieu, au Buisson ardent. Ex 3, 14


« Je serai qui Je serai » en Hébreu « aeyeh  asher aeyeh » 


Dieu conclut « C'est mon Nom à jamais, c'est mon appellation de génération en génération » Exode.3, 15.

Adonaï Elohim utilise le futur pour se faire connaître : en effet dans les langues sémitiques le verbe « être » comme le verbe « avoir » ne se conjugue pas au présent, mais seulement aux autres temps. D'un point de vue grammatical le verbe se définit comme « l'être et l'action ». Qui peut être « l'être et l'agir » en même temps sinon Dieu lui-même*: Ps 36, 5 « Fais lui confiance : il agira »

Dieu se révèle comme l'Eternel à Moïse  « aeyeh  asher aeyeh »

L'Ecriture nous permet de comprendre que ce Dieu, dans cette révélation se laisse découvrir comme étant Un en trois personnes. Le premier « alef » (א) est la lettre du Père ; le deuxième « alef » dans asher ( א ) a lettre du Fils qui nous fait connaître le Père, car « Qui voit le Fils voit le Père » ; le troisième « alef » (א ) nous révèle l'Esprit Saint puisque c'est par l'Esprit Saint que le Fils s'incarnera et fera toutes choses nouvelles (Apoc.21,3). Cet « alef » commun nous indique que ces trois personnes ont même nature divine, et que ce Nom définit Dieu.

     Une des raisons pour lesquelles lors de son arrestation Jésus répondra : « Je Suis Lui », ce Dieu qui s'est fait connaître à Moïse : « Car si vous aviez foi en Moise, vous auriez foi en moi aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit ». Jn 5, 46. Le Fils qui est de même nature que le Père, éternel comme lui, semblable à lui va venir nous révéler le verbe « être » et le verbe « avoir » de Dieu, « Eternel Présent » faisant de chacun des fils adoptés qui vivront de la même vie filiale dont Jésus vit avec le Père dans la même relation d'amour.
 
Alors : « le Verbe s'est fait chair » afin que « J’enlève votre cœur de pierre et que je vous donne un cœur de chair » Ez 36, 26. En effet depuis le premier Adam l'homme est corps, âme et esprit  « La vie qui était auprès du Père, s'est manifestée, elle nous est apparue...nous vous l'annonçons »   1 Jn 1, 2-3. En Hébreu « annoncer
» et « donner à manger » ont même racine ! «Et le Verbe s'est fait chair et il est demeuré parmi nous » Jn 1, 14.

Par le don de sa vie Jésus communique à chacun l'être, par le rayon de sa gloire, qui fait venir à sa Lumière notre propre être pour l’éternité. « Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en son Fils » 1Jn 5, 11

«Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu  » Jn 1,1

Arrêtons le fil de notre temps journalier pour contempler et adorer, comme le faisait Marie, la Mère du Verbe ! Le présent du verbe « être » appartient à Dieu car Il est le seul qui puisse dire « Je suis ».


                                      Le conseil d’Alléluia-France


* en Hébreu le mot Parole et Verbe ont même racine (dabar). Donc la Parole est Dieu comme le Verbe est Dieu. La Parole de Dieu est créatrice Gen1. Elle existe depuis toute éternité et de rien Dieu a tout créé par sa Parole. II dit et cela existe. Chaque chose, chaque être créé est à la fois merveille de sa gloire, de son être éternel et de son divin avoir.







 

Lu 2078 fois Dernière modification le mercredi, 31 octobre 2012 21:05
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°77 Newsletter N°79 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires