Newsletter N° 96

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Jésus : Désiré des Nations

Télécharger en pdf

 

       La rentrée 2012 a été riche en évènements décisifs pour l’avenir de notre pays mais aussi de l’humanité. Rendons grâce pour la vérité que les hiérarchies de l’Eglise ont rappelée au pouvoir politique concernant les tentations de transformer radicalement la famille, le mariage, hors des lois instituées de toute éternité par le Créateur des Cieux,  « Elohim », Dieu créateur dans sa perfection: « Faisons l'homme à notre image, et dans notre ressemblance. Il s’attachera à sa femme et les deux ne feront qu’une seule chair » (Genèse 1.26)

       L’Eglise nous le rappelle aujourd’hui : les fondements de la loi naturelle sont inscrits par le Créateur lui-même au cœur de sa création. Or, cette loi naturelle, universelle, le politique ne peut la modifier. Il ne peut supprimer les mots de père, mère, fils, fille, qui existent de toute éternité ! En revanche le politique a pour mission d'assurer du travail à tout homme, de préserver la paix et la justice sociale dans le respect de la famille qui est la base de toute société.

       Comme en témoigne l’histoire d’Israël dans l’Ancien Testament, la cause de nos ennuis viennent toujours d’une rupture de filiation avec notre Père, et par voie de conséquence avec l’Esprit de Sagesse. Aujourd’hui, nous voyons quels fruits amers produit cette rupture de filiation érigée en système idéologique, social et politique. Cette piste est mortifère, nous le constatons, comme était mortifère la parole trompeuse du serpent qui a dit à la femme, pour l’engager à manger du fruit de l’arbre qui ”est au milieu du jardin” : ”Vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux…» Gn 3,5

       Moïse a dû souvent garder Israël de cette tentation de rupture avec le Créateur : « Peuple stupide et sans sagesse, n'est-ce pas le Seigneur, ton père, qui t'a créé ? Tu oublies le Rocher qui t'a mis au monde ; le Dieu qui t'a engendré, tu le dédaignes ! » Cantique Dt 32.

       Faut-il que les chrétiens se découragent pour autant devant l’état du monde ? Non ! A nous de retrouver le chemin de la Parole de Dieu telle que Jésus nous l’a enseignée : « Que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel » Mat 6,10. Mais aussi : « De toutes les nations, faites des disciples ! » Math 28, 19-20. A nous de puiser dans le Christ la force d’un véritable témoignage de Foi, d’Espérance, et de Charité. A nous de supplier l’Esprit de Sagesse car c’est bien dans le souffle de l'Esprit que le Christ deviendra au fond du cœur de tout homme « le Désiré des nations ! » Ag 2,7.

       Que Jésus, lui qui a désiré d'un si grand désir manger la Pâque avec nous, redevienne le Désiré de nos âmes à titre personnel et il le deviendra au  niveau de chaque nation ! Alors l’Esprit de Sagesse saura donner aux nations les hommes qui apporteront des réponses fructueuses et fécondes aux défis de ce monde, comme il le fit dans l’ancien testament à travers Daniel, Joseph, Esther, Salomon, Zacharie….

       Désormais, dans l’esprit de louange qui est le nôtre, hâtons la venue de l’Epoux en proclamant ensemble : « Jésus, Christ, tu es le Désiré de nos âmes », « Jésus, Messie d’Israël, Sauveur des Nations, tu es le Désiré de la France ».

       Pour la gloire de Dieu et le salut du monde, que l'Esprit et l'Epouse disent : "Viens !"

 

Amen ! Alleluia !
 

Le conseil d’Alleluia-France

 

 

Lu 2140 fois
Plus dans cette catégorie : Qu'est-ce que la louange ? »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.