Newsletter N° 95

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Trois jours...pour la Trinité

Télécharger en pdf

 

Lors du baptême de Jésus l’Ecriture nous dit : « Et aussitôt en remontant hors de l’eau, il vit se déchirer les cieux, et l’Esprit, comme une colombe, descendre vers lui. Et une voix partie des cieux : ’’C’est toi mon Fils, le Bien-aimé, tu as toute ma faveur.’’ » Mc.1, 10-11.  Ainsi Jean le Baptiste eut une manifestation de la Trinité comme Moïse en avait eu une lorsqu’il fut le premier à recevoir le Nom qui est au-dessus de tout nom (Ex.3,…15)’’ Je serai qui je serai’’ (News Fév.2011 Gloire au Verbe de Dieu).

Comme Dieu se donne dès le début de la Genèse à travers le pain et le vin (Gn.14, 18), annonçant le don du Fils de Dieu, Dieu va se révéler à travers l’eau : « Ils marchèrent trois jours dans le désert, sans trouver d’eau. Ils arrivèrent à Mara, mais ils ne purent boire de l’eau de Mara, car elle était amère… Moïse cria vers Yah, et Yah lui indiqua une sorte de bois, qu’il jeta dans l’eau, et elle devint douce » Ex.3, 23-25.

Cette eau qui par le bois, annonce  la croix, préfigure déjà la victoire de l’Amour sur le mal : le règne de l’Esprit Saint. Cet Esprit de Dieu qui unit le Père et le Fils et glorifie le Fils, en Le faisant connaître de plus en plus et de mieux en mieux dans sa personne, dans son œuvre, sa gloire auprès du Père. « Dieu vous a choisis dès le commencement, en vue du salut par l’action sanctifiante de l’Esprit et la foi en la vérité. Et c’est à quoi Il vous a appelé par notre Evangile, pour vous faire acquérir la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. » 2Th…13-14.

Ces trois jours sont à la fois un temps réel comme à Mara, et un temps symbolique : chaque jour représentant un temps pour chacune des trois Personnes de la Trinité.

Premier jour : le temps du Père, lors de la création et de l’élection du peuple choisi qui se révèle dans toute sa tendresse, sa patience face à ce peuple à la nuque raide.

Deuxième jour : le temps du Fils venu sauver gratuitement l’homme pécheur : victoire de sa croix et don de l’Eucharistie, folie du Père vécue par le Fils dans la puissance de l’Esprit Saint.

Troisième jour : le temps du règne de l’Esprit Saint dans la splendeur et la puissance de son amour qui glorifie le Fils en nous attirant à Lui et nous guide vers le Père. Cet héritage du Fils donné à l’homme !

Mystère de cet amour divin particulièrement révélé aux noces de Cana. Premier grand miracle dans l’évangile selon Saint Jean, après l’appel des premiers disciples. « Et le troisième jour il y eut une noce à Cana de Galilée et la mère de Jésus y était… Et le vin venant à manquer la mère de Jésus lui dit : ’’Ils n’ont plus de vin.’’ Et Jésus lui dit :’’que me veux-tu, femme ? Mon heure n’est pas encore arrivée.’’ Sa mère dit aux servants : "Faites tout ce qu’il vous dira.’’ Jn.2, 1-5.

Ce ‘’faites tout ce qu’il vous dira’’ nous annonce déjà ce ‘’faites ceci en mémoire de moi’’  (Lc.21) que Jésus prononcera le soir de la saint Cène.

Comment faire mémoire de Jésus, si ce n’est par l’Esprit Saint qui est mémoire de Dieu ? « Il y avait là six jarres de pierre destinées aux purifications des Juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures. Jésus dit aux servants ‘’remplissez d’eau ces jarres ‘’ils les remplirent jusqu’au bord ».  Ces six jarres d’eau qui rappellent les six jours de la création, à la veille du premier shabbat ! Le cœur de pierre changé en cœur de chair, ce cœur nouveau  annoncé par Ezéchiel (Ez.36, 25-26). Cette eau qui est l’Esprit Saint que le Père va répandre sur le monde opérant le mystère de la transsubstantiation, changeant l’eau en vin, vin de noces,  Sang de Jésus versé jusqu’à la dernière goutte. L’Esprit Saint est l’artisan des noces, des épousailles de toute âme avec son Créateur (Père), son Rédempteur (Fils ) dans la puissance de l’Esprit Saint. (Jn 7,37-38, 39.), toujours disponible pour vivre cet ordre : « Puisez maintenant" Jn.2, 8.

« Allez dire à ce renard : Voici que je chasse des démons et accomplis des guérisons aujourd’hui et demain, et le troisième jour c’est fini pour moi ! » Lc.13, 32 Jésus est venu répandre l’Esprit Saint,cet Esprit d’Amour qui est la gloire du Père et du Fils, et pour cela Il est monté sur la croix pour remettre l’Esprit au Père : c’est là tout son héritage. Ce troisième jour est ce temps de l’Esprit Saint qui depuis la première Pentecôte sanctifie chaque homme en lui révélant les secrets de Dieu.

Avec Saint Colomban nous proclamons : « Qu’elle est bonne, la source de l’eau vive, elle ne manque jamais de l’eau qui jaillit pour la vie éternelle. » Cette eau qui nous permettra de boire le vin nouveau, le vin des noces de l’Agneau.



Le conseil d’Alleluia-France

 

 

 

Lu 1501 fois
Plus dans cette catégorie : « Prier pour la France Newsletter N° 94 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.