mercredi, 31 octobre 2012 20:16

Newsletter N° 91

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Répandre la bénédiction divine

Télécharger en pdf
 


    « En tout lieu où je rappellerai mon Nom je viendrai vers toi et te bénirai. » Ex.20,…24

    En ces temps qui sont les derniers Dieu s’est manifesté d’une façon spéciale à l’homme par l’incarnation du Verbe à travers lequel Il continue de répandre ses bénédictions sur chacun de ses enfants. La bénédiction est un fruit onctueux de sa miséricorde qui fait venir notre vie à sa pleine Lumière, et sa Lumière est guérison.

    Le péché nous conduit à nous cacher de Dieu, tel Adam et Eve après le péché des origines : inlassablement Dieu cherchera l’homme pour se révéler à lui et le délivrer des ténèbres et de sa peur de paraître devant Lui dans sa pauvreté. « Grande est sa gloire à cause de ta victoire, tu as placé sur lui majesté et splendeur, car tu as fait de lui une bénédiction pour toujours. » Ps.21, 6-7.

    *En accueillant la bénédiction divine l’homme devient bénédiction lui-même pour ses frères.

    « Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils autour de la table comme des plants d’olivier. Voilà comment sera béni l’homme qui craint Yah. » Ps.128, 3-4. La bénédiction divine conduit à la vie, et à la vie en surabondance, tandis que le refus obstiné de la bénédiction conduit à la malédiction et donc à la mort.

    «  De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. » Jc.3, 10. On ne peut accueillir la bénédiction divine pour nous-mêmes et faire en même temps une malédiction sur un frère, ou sur nous-mêmes en nous condamnant.

    Le fruit défendu, qu’ont mangé Adam et Eve, a plongé l’homme dans le péché et la mort, le Sang du Christ a recouvert cette terre : « et la terre a donné son fruit, Dieu notre Dieu nous bénit. » Ps.67, 7.

    Quelle plus grande bénédiction le Père pouvait-il faire descendre sur notre terre, sur chacun de nous que celle que Jésus a répandue sur le monde en versant son Sang, « plus éloquent que celui d’Abel » Heb.12,14. Celui d’Abel criait ‘’vengeance’’, celui du Christ crie ‘’miséricorde’’ «  afin que nous qui étions loin, devenions proches. » Ceux qui accueillent cette bénédiction Sainte, Immaculée, Unique et toujours renouvelée parce qu’éternelle, se trouvent entourés d’un rempart face au pouvoir du prince du mensonge.

    C’est toujours au Nom du Père, du Fils et dans la puissance de l’Esprit Saint qui est vie, que nous sommes appelés après avoir accueilli la bénédiction, à en vivre en la répandant autour de nous, ‘’dans la crainte de Dieu’’ : c'est-à-dire avec un amour toujours débiteur devant la majesté, la puissance, la sainteté de Dieu. Ainsi nous aidons nos ennemis à recouvrir assez de liberté pour accueillir, si leur volonté s’y dispose la guérison de leurs maladies spirituelles. « Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l’insulte pour l’insulte ; bénissez au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, pour avoir la bénédiction en héritage. » 1 P 3, 9.

    Tel Moïse (Ex.17, 11) gardons nos mains levées pour bénir et continuer à répandre cette bénédiction divine, et bouter l’ennemi hors de nos vies.

Jésus nous a laissé sa Parole, son Corps, son Sang et avant de nous quitter. Il nous laisse sa bénédiction qui est guérison et vie pour que nous la répandions sur tous nos frères et la nature…

    « Il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, Il les bénit. Or, comme Il les bénissait, Il se sépara d’eux, et Il était emporté au ciel. » Lc.24, 50.

    « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous bénit de toute bénédiction spirituelle, dans les régions célestes, en Christ. » Eph.1, 3




Le Conseil d’Alleluia-France
 

Lu 1857 fois Dernière modification le dimanche, 04 novembre 2012 18:58
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N° 92 Newsletter N° 90 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.