mercredi, 31 octobre 2012 20:17

Newsletter N° 90

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Accueillir la bénédiction divine

Télécharger en pdf

 

Dans l’ordre de la création Dieu bénit en premier les animaux, êtres vivants : « Dieu les bénit, en disant :’Fructifiez et multipliez-vous, remplissez les eaux dans les mers, et que les oiseaux se multiplient surla terre » Gn.1, 22.

La deuxième bénédiction est pour l’homme et la femme : « Dieu les bénit, et Dieu leur dit : « Fructifiez et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout être vivant qui rampe sur la terre. » Gn.1, 28.

La troisième bénédiction est pour le temps, afin que par cette bénédiction il soit source de bonheur : « Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu’en ce jour Dieu avait chômé, après tout le travail qu’il avait fait en créant. » Gn.2, 3.

L’écoulement du temps est une trouvaille de Dieu qui habite l’éternité… « Le Fils de l’homme, ayant emprunté le temps des hommes, donne en échange aux hommes son temps, qui est un temps invisible, éternel. Le temps terrestre de la vie de Jésus s’achève à la mort. Mais le Fils mourant, renverse la direction du temps vers la sphère de l’éternité, pour que l’homme dés maintenant, dans le temps, ait part à l’éternité’’ Adrienne Von Speyr. Avoir part à l’éternité c’est reconnaître que le Fils de l’homme s’est fait ‘’malédiction’’ afin que nous puissions toujours accueillir les bénédictions du Père qui nous a élus depuis toute éternité (Eph.1, 3-4).

La bénédiction divine est source de vie, fécondité de l’Amour, par la présence de Dieu Lui-même au cœur de nos vies. Dieu donne pouvoir à l’homme et la femme de « soumettre la terre et de dominer les espèces vivantes » pour en faire jaillir la vie.

A travers ses bénédictions Dieu révèle à son (ou ses) serviteur des événements lointains : ’’ Et qui est comme ton peuple Israël ? Y-a-t-il une autre nation sur la terre que Dieu soit allé libérer pour en faire son peuple et pour lui faire un nom…’’ 2 Sam.7, 23. David dans sa prière ne s’y trompe pas : « Consens donc à bénir la maison de ton serviteur, pour qu’elle soit à jamais devant toi ; car c’est toi Seigneur Yah, qui as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie à jamais. » 2 Sam.7, 29.

L’Esprit Saint par les lèvres de David annonce déjà l’Incarnation du Fils de l’homme, confirmé par le prophète Nathan : « C’est lui qui me bâtira une Maison, et j’affermirai son trône pour jamais…Je l’établirai dans ma maison et dans mon royaume pour jamais, et son trône sera stable pour jamais. » 1 Chr.7, 12..14. Et David de conclure : « Tu as donc consenti à bénir la maison de ton serviteur, pour qu’elle soit à jamais devant toi ; car c’est toi, Yah, qui as béni, et elle sera bénie à jamais. »1 Chr.17, 27.

A chacun est toujours offerte, dans l’instant présent, la capacité d’accueillir les bénédictions divines passées et présentes qui sont source de guérison spirituelle de notre nature de pécheur : « C’est pour vous d’abord que Dieu a suscité son serviteur et l’a envoyé vous bénir, en détournant chacun de vous de ses perversités. » Ac.3, 26.

Que dire de cette bénédiction sur le Pain qui devient son Corps, sur le vin qui devient son Sang pour demeurer au milieu des hommes jusqu’à la fin des temps ! C’est toujours par ce même Esprit Saint que nous bénissons chacun selon sa propre vocation. « Sa bénédiction est comme un fleuve qui déborde » Sir.39, 27.

Dieu nous a gratifiés dans son Fils Bien Aimé, de toutes ses bénédictions, sommes-nous présents à Celui qui bénit en nous et par nous pour ne pas laisser ces bénédictions improductives ?

« Tout ce que j’ai entendu de mon Père je vous l’ai fait connaître »Jn.15,…15.et nous avons tous part à la bénédiction divine si nous demeurons présent à sa Présence.

 

Le Conseil d’Alleluia-France

 

 

 

Lu 1909 fois Dernière modification le dimanche, 04 novembre 2012 18:58
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N° 91 Newsletter N° 89 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.