Adorer et Rugir

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Adorer et Rugir

 

  
« Dieu créa l'homme à son image,  à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Dieu les bénit et leur dit : "Soyez féconds ! » Gn 1, 27

Dieu est Amour ! Trinité d’Amour ! Mouvement infini d’amour du Père envers le Fils et du Fils envers le Père au souffle de l’Esprit. Mouvement d’amour fécond qui engendre, crée la vie. A l’image de Dieu, l’homme et la femme sont créées l’un relativement à l’autre, l’un pour l’autre. Appelés à trouver leur plénitude et leur fécondité dans une union, un don de soi à l’autre au souffle de l’Esprit. «C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent  une seule chair » Gn.2, 24.

A Noël, l’Amour plénier s’est incarné en Christ. Un monde nouveau est né avec Jésus, venu sauver ce qui était perdu. Il est signe que le monde ancien qui a pour dieux le pouvoir tyrannique, le savoir et l’amour de l’argent pour eux-mêmes doit ou se laisser transfigurer ou mourir.

L’Amour de Dieu est l’ennemi juré de ces adorateurs d’idoles : « Yah fait échouer le dessein des nations, Il rend vains les projets des peuples, le dessein de Yah subsiste à jamais, les projets de son cœur  d’âge en âge. » Ps.33, 10-11. Dominique Daguet, philosophe, écrit à propos du combat pour la famille : « L’amour en effet est l’antidote à l’idolâtrie du Pouvoir que donne le Savoir : il rayonne dans les seules sphères de la joie et du bonheur, de la compassion et de la miséricorde, de la tendresse capable de rendre heureux le plus misérable des êtres alors que l’argent rend triste comme la mort. L’amour se nourrit des complémentarités fécondes et s’étiole sous le régime des consanguinités stériles. »

Or, le 13 janvier, une foule presqu’innombrable - toutes religions et niveaux sociaux confondus -  s’est levée pour "rugir" face à des lois qui ne respecteraient plus la nature de l’homme et de la femme créés l’un en face de l’autre, dans une relation complémentaire et féconde "à l’image de Dieu". Or, à travers chacun de ses enfants,  c’est en réalité le Lion de Juda qui rugit ! C'est le Christ Seigneur, qui à travers ses enfants, rugit sa victoire sur le mensonge. Le Christ rédempteur et protecteur qui rugit pour défendre tous les petits des attaques de l’ennemi ! « Yah rugit d’en haut, de sa demeure sainte il donne de la voix, il rugit, il rugit contre son domaine, il pousse le cri de ceux qui foulent la vendange contre tous les habitants de la terre… car Yah est en procès avec les nations, il entre en jugement contre toute chair, les méchants il les livre au glaive - oracle de Yah. » Jr. 25, 30…31.

De même qu’un peuple se lève dans la louange pour proclamer la Seigneurie du Christ et les vérités de la Foi, un peuple se lève dans la société civile pour proclamer les vérités humaines. Nous vivons la situation décrite par le Psaume 22, rugissement contre rugissement : « Des lions qui déchirent et rugissent ouvrent leur gueule contre moi » (v14) et «  c’est en toi que nos pères espéraient, ils espéraient et tu les délivrais. Quand ils rugissaient vers toi, ils échappaient, en toi ils espéraient et n’étaient pas déçus » (v.5, 6).

Le monde ancien disparaitra et le monde nouveau viendra dans l’affrontement de ces deux rugissements, car la victoire est à l’Amour seul : « Je veux annoncer ton Nom à mes frères, au milieu de l’assemblée je te louerai (v.23). Car à Yah la royauté, c’est lui qui domine sur les nations. Devant lui seul se prosterneront tous les puissants de la terre, devant lui ploieront le genou de tous ceux qui descendent à la poussière (v.30). »

Un peuple se lève qui s’attribue le pouvoir de rugir sa foi en l’amour de la famille et de la civilisation de l’Amour : « Point de honte pour ceux qui espèrent, mais honte à ceux qui trahissent pour rien » Ps. 25, 3. « Car la cité que nous avons ici bas n’est pas définitive : nous attendons la cité future. » He.13, 14.       

Le conseil d’Alleluia-France

Lu 1840 fois
Plus dans cette catégorie : « Worship and Roar Newsletter N°99 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.