dimanche, 01 novembre 2015 16:45

Parole reçue pour le F.M.I et la World Bank

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)


Parole reçue pour le F.M.I et la Worol Bank

 

Seconde Lettre de Paul aux Corinthiens 8, 1 à 15

 

Frères, nous désirons que vous sachiez comment la grâce de Dieu s'est manifestée dans les Églises de Macédoine.

Les fidèles y ont été éprouvés par de sérieuses détresses ; mais leur joie était si grande qu'ils se sont montrés extrêmement généreux, bien que très pauvres.

J'en suis témoin, ils ont donné selon leurs possibilités et même au-delà, et cela spontanément.

Ils nous ont demandé avec beaucoup d'insistance la faveur de participer à l'envoi d'une aide aux croyants de Judée.

Ils en ont fait plus que nous n'espérions : ils se sont d'abord donnés au Seigneur et ensuite, par la volonté de Dieu, également à nous.

C'est pourquoi nous avons prié Tite de mener à bonne fin, chez vous, cette œuvre généreuse, comme il l'avait commencée.

Vous êtes riches en tout : foi, don de la parole, connaissance, zèle sans limite et amour que nous avons éveillé en vous.

Par conséquent nous désirons que vous vous montriez riches également dans cette œuvre généreuse.

Ce n'est pas un ordre que je vous donne : mais en vous parlant du zèle des autres, je vous offre l'occasion de prouver la réalité de votre amour.

Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ : lui qui était riche, il s'est fait pauvre en votre faveur, afin de vous enrichir par sa pauvreté.

Ainsi, je vous donne mon opinion dans cette affaire : il est bon pour vous de persévérer, vous qui, l'année dernière,

avez été les premiers non seulement à agir, mais encore à décider d'agir.

Maintenant donc, achevez de réaliser cette œuvre. Mettez autant de bonne volonté à l'achever que vous en avez mis à la décider, et cela selon vos moyens.

Car si l'on y met de la bonne volonté, Dieu accepte le don offert en tenant compte de ce que l'on a et non de ce que l'on n'a pas.

Il ne s'agit pas de vous faire tomber dans le besoin pour soulager les autres, mais c'est une question d'égalité.

En ce moment, vous êtes dans l'abondance et vous pouvez donc venir en aide à ceux qui sont dans le besoin.

Puis, si vous êtes un jour dans le besoin et eux dans l'abondance, ils pourront vous venir en aide. C'est ainsi qu'il y aura égalité,

Conformément à ce que l'Écriture déclare : « Celui qui en avait beaucoup ramassé n'en avait pas trop, et celui qui en avait peu ramassé n'en manquait pas  »

 

Lu 794 fois

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.