vendredi, 25 novembre 2011 11:48

Newsletter N°56

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tous frères !...

Télécharger en pdf




Depuis toute éternité, Dieu nous a prédestinés à devenir conformes à l'image de son divin Fils ( Rm 8, 29 ) « Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né d'une multitude de frères »

Jésus dit en Jean 13, 34 « Je vous donne ce commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Ayez de l'amour entre vous ; c'est ainsi que tout le monde reconnaîtra que vous êtes mes disciples»

L'amour fraternel n'est pas d'abord un sentiment mais c'est un commandement de Dieu : 1 Pierre,22 « En obéissant à la vérité, vous avez purifié vos âmes, en vue de pratiquer un amour fraternel sincère. Aimez- vous donc ardemment les uns les autres et du fond du cœur »

Jésus pendant tout son pèlerinage terrestre nous enseigne comment être fils du Père, et à devenir fils dans le Fils par cette adoption. «Le monde doit le savoir, j'aime le Père et je fais comme le Père me l'a ordonné » Jn 14, 31. Nous sommes bien dans un commandement de l'amour. Et si nous sommes dans l'amour du Père et des frères, le Prince de monde ne pourra rien contre nous. Jn 15, 17, « Ce que je vous ordonne c'est de vous aimer les uns les autres. »

Vivre de l'amour qui circule entre le Père et le Fils dans la Puissance de l'Esprit Saint, devient ce ciment qui unit les chrétiens. Mais notre méconnaissance de l'Amour du Père fait que nous ne sommes pas suffisamment fils et donc frères entre nous.

Rappelons-nous ce que disait Tertullien, cet historien païen converti au christianisme en voyant l'amour fraternel des chrétiens du deuxième siècle, leur héroïsme et la lecture des livres sacrés : « Voyez comme ils s'aiment ! »..

Tertullien trace un émouvant tableau des communautés chrétiennes du IIème siècle : « le culte avec la méditation des Écritures, les offrandes pour les pauvres et les malheureux, les repas en commun, si différents des orgies païennes, commencés et terminés par la prière, pleins de simplicité et de décence, et surtout animés de cet esprit fraternel qui fait dire aux étrangers : « voyez comme ils s'aiment, comme ils sont prêts à mourir les uns pour les autres », (car les païens se détestent les uns les autres).

« Mais avec combien plus de raison appelle-t-on frères et considère-t-on comme frères ceux qui reconnaissent comme Père un même Dieu, qui se sont abreuvés au même esprit de sainteté, qui, sortis du même sein de l'ignorance, ont vu luire, émerveillés, la même lumière de la vérité. »

Tertullien continue : « Nous formons une communauté par le lien d'une même espérance et nous tenons des réunions et des assemblées pour assiéger Dieu par nos prières, en bataillon serré, si je puis ainsi dire. Cette violence plaît à Dieu. Nous prions aussi pour les empereurs, pour leurs ministres et pour les autorités, pour l'état présent du siècle, pour la paix du monde. ».

Esprit Saint, nous te confions nos assemblées de prière, nos communautés chrétiennes, nos "Ecclésia" afin qu'elles soient à la fois des lieux de louange fervente et d'amour fraternel.




                                                           Le conseil d’Alléluia-France



 

Lu 5862 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:31
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°55 Newsletter N°57 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires