mercredi, 30 décembre 2015 17:49

Newsletter N°132

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

  ON OBTIENT DE DIEU AUTANT QU'ON EN ESPERE  
                                                                                 Saint Jean de la Croix

 


Malgré les récents évènements qui nous ont bouleversés au point de marquer notre mémoire, demeurons dans la confiance et l’espérance que Jésus est le Maitre de notre histoire. Soyons artisans de paix, encore plus qu’hier, là où nous vivons ! L'année de la Miséricorde proclamée le 8 décembre par le Pape François nous y aidera... Nous vous souhaitons donc une « Bonne et Heureuse Année 2016 » et nous portons ces Paroles de Jésus vers votre esprit :

« Ne contristez pas l'Esprit Saint de Dieu, qui vous a marqués de son sceau pour le jour de la rédemption »(Ep 4,21). Mais comment pouvons-nous le contrister ? La Parole de Dieu nous répond : « Aigreur, emportement, colère, clameurs, outrages, tout cela doit être extirpé de chez vous, avec la malice sous toutes ses formes » (v.31)

Que nous réserve l’année qui vient ? Nous croyons que le Seigneur va déployer sa bénédiction avec encore plus de puissance et d’amour. Notre monde s’éloigne de plus en plus de Dieu. L’ennemi va aussi tenter de déstabiliser nos vies personnelles, familiales, nos petites communautés d’Eglise. Tout cela pour amoindrir notre force de témoignage de vie et tenter d’éteindre notre feu apostolique là où nous sommes engagés. Nous avons besoin les uns des autres, nous avons besoin de prier pour l’effusion du Saint Esprit sur nos âmes et l’âme de notre pays.

Avec Alleluia-France et tous les priants, nous espérons beaucoup en 2016, pour l’Europe et la France. C’est encore la Parole de Dieu au psaume 43 qui exprime notre vœu profond au Seigneur de Gloire ! Ecoutez attentivement ces paroles et méditez-les pour les temps qui viennent. Elles sont très étonnantes d’actualité !

« Dieu Elohîm, tu es mon Roi, tu décides des victoires de Jacob ! En toi Elohîm, nous battions nos oppresseurs ; par ton nom, nous écrasions nos adversaires. Ce n'est pas sur mon arme que je me confie, ni sur mon épée, pour la victoire. Tu nous as donné de vaincre l'adversaire, tu as couvert notre ennemi de honte. Dieu Elohîm était notre louange, tout le jour : sans cesse nous rendions grâce à ton Nom.

Maintenant, tu nous humilies, tu nous rejettes, tu ne sors plus avec nos armées. Tu nous fais plier devant l'adversaire, et ceux qui nous haïssent emportent le butin. Tu nous livres comme bétail de boucherie, tu nous disperses parmi les nations. Nous sommes la risée des nations (…)

Tout cela est venu sur nous, mais nous ne t'avons pas oublié : nous n'avions pas trahi ton alliance. Notre cœur ne s'était pas détourné et nos pas ne se sont pas détournés de ta voie (...) Si nous avions oublié le Nom de notre Elohîm, tendu les mains vers un dieu étranger, Dieu Elohîm ne l'eût-il pas découvert, lui qui connaît le secret des cœurs ? A cause de toi on nous massacre sans arrêt, on nous traite en bétail d'abattoir.

Eveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur Adonaï ? Lève-toi, sors de ton sommeil ! Ne nous rejette pas pour toujours ! Pourquoi détourner ta face, oublier notre humiliation, notre misère ? Oui, nous mordons la poussière, notre ventre colle à la terre. Lève-toi ! Viens à notre aide ! Libère-nous, au nom de ton amour »

Concluons avec les conseils de Paul aux Ephésiens (6, 11-13) pour notre année 2016 : « Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes. Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon »

 

                                                                                                                 Le Conseil d’Alleluia-France

 

 

 

 

Lu 626 fois
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°131 Newsletter N°104 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.