mercredi, 30 décembre 2015 17:04

Newsletter N°107

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 Abba, Père, Pardonne-nous !


    Frères et soeurs, il est plus que jamais nécessaire, pour nous chrétiens, de nous imprégner des vérités révélées dans les Ecritures ‘Au Commencement’ pour ne pas accueillir naïvement les lois bioéthiques validées durant l’été 2013concernant les recherches et manipulations sur l’embryon. Le Cardinal Philippe Barbarin a pris position en disant  : Non ! Nous avons nous aussi à nous engager en Eglise et à demander pardon à notre Père du Ciel, Elohim.

"Il fut un temps où toute la création douée de raison formait un seul cœur."St.Grégoire de Nysse

Adam et Eve créés purs, innocents, intelligents. « Ils étaient nus, l’homme et sa femme, et ils n’en avaient point de honte. »Gn.2, 25. Ils avaient la capacité de reconnaître tout ce qui les différenciait du jardin créé, des animaux qui les entouraient et se recevaient l’un de l’autre dans leur différence sans aucune honte. Cette connaissance leur était donnée par les sens et leur intelligence. Ils soumettaient la terre, sans fatigue ni peur. Ils se situaient dans cette création avec la capacité de connaître et reconnaître toutes les réalités qui les entouraient à leur vraie et juste place, étant faits "à l’image de Dieu et dans sa ressemblance’’. Pour demeurer et croître dans l’amour et la ressemblance divine un seul interdit divin est posé : « De tous les arbres du jardin tu peux manger, mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement »Gn.2, 16

Le satan n’avait aucun pouvoir sur eux, ni sur la nature, ni sur leur liberté. Leur autorité sur cette nature était totale, accordée à leur intelligence à laquelle rien ne manquait. Ils cultivaient la terre en la soumettant pour qu’elle porte du fruit qu’ils mangeaient selon l’ordre divin : « Adonaï Elohim ordonna à Adam pour dire : ’’quant à manger de tout arbre du jardin, tu mangeras, et de l’arbre de la connaissance du bien et du mal tu n’en mangeras pas, car le jour où tu en mangeras quant à mourir tu mourras" »Gn.2, 16 *

Sans attendre, satan va mettre tous les fruits sous le même interdit et Eve va entrer en dialogue avec l’ennemi. Elle l’écoute, son ouïe est touchée, elle voit le fruit la vue est atteinte, ce « fruit désirable pour acquérir l’intelligence »Gn.3, 6, elle le prend, le toucher est atteint, elle le mange, le goût est atteint et elle en donne à son mari ! « Et leurs yeux s’ouvrirent et ils connurent qu’ils étaient nus »Gn.3, 7 Ne pouvant plus se regarder, ne communiant plus dans la perfection de l’amour, contraint de cacher cette nudité par des feuilles de figuier en guise de vêtement. "Vous serez comme des dieux !"Quel mensonge ! Oui, Adam et Eve connaissent désormais le bien et le mal, mais non pas comme Dieu, lui qui n'est que Bien, lui qui domine tout mal !  Ils connaissent le mal parce ce mal les a mordu et qu'il leur a fait perdre l'innocence, il leur a fait quitter la lumière incréé qui les protégeait de tout mal sous le regard d'amour de leur Créateur et bien-aimé Père ! Du créateur ils avaient tout reçu : la vie, l’Amour, l’autorité et le pouvoir sur la nature.

Adam et Eve, seuls à posséder cette autorité sur le monde, viennent de faire un ‘’shiqouts’’ c'est-à-dire une prévarication, une abomination, en donnant pouvoir au satan sur la nature, sur eux-mêmes, sur l’humanité. Alors Adonaï Elohim leur énonce les conséquences de leur acte (Gn.3, 14-19), et  satan pense avoir réussi à prendre possession de l’homme, créature de Dieu. Mais en réalité Dieu n'a pas abandonné Adam et Eve. Il va les protéger  en les renvoyant du jardin d’Eden afin qu’ils ne mettent pas la main sur l’arbre de vie et ne vivent éternellement dans la confusion et l’aveuglement. Ils sont renvoyés mais non sans avoir été revêtus par Adonaï Elohim, d'une tunique de peau.

La première nudité d’Adam et Eve était le reflet de la gloire de Dieu. La lumière divine leur servait de vêtement, dés l’instant où le Saint Esprit répandu sur eux les plongeait dans la ressemblance d’Adonaï Elohim. Désormais un vêtement de peau protège l’homme contre le prince de ce monde et lui permet de retrouver le chemin de la Gloire par l’humilité.

Le royaume de Dieu est caché dans le cœur de l’homme, dans le Saint des Saints de chaque homme. Hallelou-Yah ! Personne en dehors de Dieu ne peut entrer en ce saint lieu !  ( à suivre...

                                                                  Le Conseil d’Alleluia-France

* Pour ce verset le mot à mot hébraïque a été conservé, pour laisser à l’ordre divin toute sa puissance.

Lu 551 fois
Plus dans cette catégorie : « Newsletter N°106 Newsletter N°108 »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.