mercredi, 30 décembre 2015 17:02

Newsletter N°106

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

  La paix de Jésus

 

« Ouvre ta porte à celui qui vient, ouvre ton âme, élargis l’accueil de ton esprit afin qu’il découvre les richesses de la simplicité, les trésors de la paix, la douceur de la grâce. » St. Ambroise

Dans les dernières paroles d’encouragement à ses disciples avant l’heure de sa passion, Jésus leur dit : «Je vous laisse la paix, c’est ma paix que je vous donne ; ce n’est pas comme le monde la donne que moi je vous la donne. Que votre cœur ne se trouble ni ne s’intimide » Jn.14, 27.

La paix est en effet l’héritage que le Fils nous a obtenu par le prix qu’il a payé sur la croix pour chacun de nous en particulier et pour l’humanité tout entière. Cette paix que Jésus nous laisse et nous donne en héritage, II la donne comme testateur, étant mort une fois pour toutes : « Car là où il y a testament, il  est nécessaire que soit constatée la mort du testateur ...Et pour autant qu’il est réservé aux hommes de mourir une seule fois-après quoi c’est le jugement, de même le Christ, après s’être offert une seule fois pour porter les péchés d’un grand nombre, apparaîtra une seconde fois, sans péch&eacute ;, à ceux qui l’attendent pour leur salut » Heb.9, 16, 27-28.

La paix dont Jésus parle et qu’il nous laisse est cette paix qui règne au cœur même de la Trinité, une paix que rien ne peut ébranler. Cette paix dont le cœur de Marie était remplie au pied de la croix dans la douleur la plus grande en voyant l’accomplissement de la Loi en son Fils crucifié. Cette paix est l’héritage précieux que Jésus nous lègue, nous donne, sans aucun mérite de notre part, annoncée par le prophète Michée : « Lui-même il sera la paix» Mi.5, 4. Elle est le don gratuit d'un Dieu qui se donne lui-même, c'est pourquoi, dans l’évangile selon saint Matthieu à la question des apôtres "Qui peut être sauvé ?"  Jésus répond : « Pour les hommes cela est impossible, mais pour Dieu tout est possible» Mt.19, 31.

La miséricorde divine vient en effet au secours de la misère spirituelle : « La misère consiste à être privée de ce qu’on doit avoir. Le miséricordieux prend sur soi la misère d’autrui pour lui communiquer sa propre perfection » Dom Philippe Jobert. Jésus qui est le Chemin, la Vérité et la Lumière ne cesse en effet de se laisser rencontrer par l’homme pauvre et pécheur pour le guérir par son amour miséricordieux et lui donner la paix. Il n’y a pas un homme que cet amour divin ne veuille rencontrer ! Seule notre liberté orgueilleuse peut s’y opposer, et passer à côté de cette heure bénie.

Jésus est venu prendre chacune de nos misères en particulier et la misère du monde dans sa totalité pour nous combler de sa miséricorde afin qu’en toute liberté nous puissions choisir qui servir : Le Dieu trois fois Saint, Père, Fils et Saint Esprit ou les ‘baals’ de ce monde. En effet, au sujet de cette paix st. Léon le Grand déclare : « Son ouvrage propre, son bienfait particulier c’est d’unir à Dieu ceux qu’elle sépare du monde ». A nous donc de nous laisser séparer de l’esprit du monde pour vivre de l’Esprit de Dieu comme ses fils qu’il s’est acquis à grand prix.  Alors la paix divine qui est la jouissance de tous les biens dans l’intimité de Dieu sera notre héritage à jamais !

Exaltons, louons Adonaï Elohim car devant toutes les nations « Le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange » Is.61,11 qui sont les piliers de la paix. A tous ceux qui l'accueillent, « merveilleux conseiller, Dieu fort, Père à jamais, Prince de la Paix » (Is.9, 5), « il sera donné de juger les nations, de dominer sur les peuples et le Seigneur régnera sur eux à jamais ! » Sg.3, 8.

 

                                                                     Le Conseil d’Alleluia-France

 

Lu 506 fois Dernière modification le mercredi, 30 décembre 2015 17:04

Dernier de Bosc

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.