mardi, 15 novembre 2011 09:25

Marcel Van

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Marcel Van : l'enfant au cœur de feu mort martyr dans les prisons du Nord-Vietnam communiste le 10 juillet 1959.

Télécharger en pdf


Marcel VanJésus donne à Marcel Van un message pour la France : 

« ... Il y a en France un seul parti vraiment fort et heureusement c’est lui qui l’emporte. C’est le Parti de la PRIERE, de Mes âmes épouses. Il est très puissant mais il doit utiliser l’arme de la Prière pour garder la France. Si elle n’avait cette arme pour la soutenir la France serait renversée... ».

Qui es-tu, petit Van ? Quels vertige devant le courage de cet enfant espiègle, la douceur de ce grand persécuté, l’abandon de celui qui reçoit tout parce qu’il n’a rien, ce petit Vietnamien qui remue ciel et terre !...

D’une famille modeste, au milieu d’innombrables épreuves personnelles, Marcel Van (1928-1959) désire devenir prêtre. Thérèse de Lisieux le choisit pour être son disciple par excellence de la "petite voie" : "Van, mon petit frère, de même que tu me considères comme une sainte selon ton désir, de même aussi tu es vraiment pour moi une âme entièrement selon mon désir. (...) Ta vocation sera d’être toujours l’Apôtre caché de l’Amour".

 

       Si pour des raisons de santé, Thérèse ne put se rendre à Hanoi, son coeur demeure au Vietnam, "la fille aînée de l’Eglise en Extrême-Orient" (Pie XI, 1933).

 

Van renonce au sacerdoce et entre comme humble frère Rédemptoriste eu monastère de Hanoï. "Jésus me confiat une mission : celle de transformer la souffrance en bonheur. (...) Ma joie, c’est d’aimer et d’être aimé."

Alliant une grande sensibilité à une audace folle, celle d’un "saint", il brûle sa vie dans le silence, avec comme toile de fond des bouleversements politiques, jusqu’à sa mort dans un camp du Nord Vietnam.

       Van a connu une incroyable familiarité avec le Jésus, Marie et... la tendresse dont le Frère Marcel a été l’objet de la part de ses interlocuteurs célestes.

En lisant les petites feuilles qu’il me remettait chaque semaine, je pressentais que ce tout petit frère rédemptoriste que Jésus, Marie et Thérèse conduisaient par la main, aurait un rôle à jouer dans l’Eglise et dans le monde. " En effet, "Jésus, dès son premier entretien, lui exprimait sa volonté de le choisir pour servir d’intermédiaire de son Amour auprès de ses compatriotes vietnamiens", pour être l’Apôtre des âmes...

Van rédige sa vie dans 900 pages de cahier, à la demande de son Père spirituel, A. Boucher (1907-1991). Celui-ci traduira l’intégralité de son œuvre et procèdera aux premières démarches pour sa Béatification (1984).

Après la parution en poche d’une sélection des Ecrits de Marcel Van (Le Sarment-Fayard), voici le premier volume des ses OEUVRES COMPLETES (4 Tomes), en réponse au vœu de Jean-Paul II de recueillir la mémoire des témoins et des martyrs de la foi du XXe siècle.

 

 

Lu 2324 fois Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2012 18:54
Plus dans cette catégorie : « Paray le Monial Marthe Robin »

Laissez un commentaire

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.\nLe code HTML est autorisé.

NOUS SOUTENIR

Les partenaires